www.DLSFRANCE.com
 
Préparation d'un Land 90 remotorisé 300 tdi
Turbo 2.8l international TGV
 
 
 
 
 
 
Démontage du moteur qui totalise environ 100 000km.
 
 
Le moteur une fois déculassé.
 
Nous déposons le cartère d'huile pour sortir les 4 ensembles bielles pistons, tous les segments sont remplacés ainsi que les coussinets de bielles.
Seulement un des pistons (usure un peu plus prononcé) est remplacé par une pièce neuve.
 
Le vilebrequin est contrôlé avec précision, et la surface du bloc moteur est entièrement nettoyée.
 
La boite à air trop petite  placée à l'arrière du moteur est supprimée.
 
Une fois tout remonté, avec un joint au caoutchouc liquide pour le cartère d'huile, le moteur est prêt à recevoir la culasse.
 
 
Interventions sur la culasse avant remontage :
 
-Contrôle et blanchissement du plan de joint.
-Contrôle et nettoyage des soupapes.
-Remplacement des joints de queues de soupapes.
-Test des 4 injecteurs
 
Elle est ensuite repeinte, et le boitier d'eau avant est remonté avec un thermostat neuf.
 
 
 
  Nous la refixons avec une visserie neuve, tous les joints du haut moteur sont neufs.
 
 
 
Nous pouvons ensuite démonter l'ancien turbo et toutes ses durites d'alimentation.
 
Nous le remplaçon par kit turbo garett TGV issu du moteur 2.8l international powerstroke.
 
Notre kit comprend :
 
-un Turbo TGV
-un collecteur échappement gros format
-une descente ainsi qu'un intermédiaire direct gros volume
-des tubulures inox
-des durites d'air silicones
-une durite de pression d'huile aviation
-et enfin tout un ensemble de joints et vis de fixation neufs.
 
 
Nous remontons ensuite tout le reste du haut moteur.
 
Nous fixons une nouvelle boite à air de plus gros volume repris d'un 200 tdi avec des fixations colliers de 300 tdi origine.
 
Nous fabriquons également la liaison boite à air turbo à l'aide d'un tube rigide de gros diàmètre et de manchons souples.
 
 
Démontage de la calandre, et remplacement de l'intercooler d'origine par un modèle gros debit Allisport.
 
Toutes les durites d'alimentation en air sont remplacées par des modèles renforcés silicone.
 
 
Enfin pour terminer cette préparation nous raccordons l'échappement jusqu'à l'arrière avec un deuxième tube direct inox et une sortie sans silencieux (de defender 90 300 tdi) raccourcie.
 
Sans oublier que l'injection est optimisée à l'aide d'un cône de pompe Papmahl.
 
Un manomètre de température des gaz d'échappement est fixé sur le tableau de bord, nous raccordons la sonde directement à la sortie du turbo.
 

Réalisation--->